La fibromyalgie les bienfaits de la sophrologie

Séances de Sophrologie à Ollioules Var

La fibromyalgie les bienfaits de la sophrologie

Malgré les progrès de ces dernières années le syndrome de la fibromyalgie est encore mal compris du corps médical et ne bénéficie malheureusement d’aucun remède 100% efficace.

Elle a des causes encore inconnues donc une approche multidisciplinaire est essentielle pour

une grosse fatigue, un mauvais sommeil, une baisse significative de la force musculaire, améliorer le prise en charge des malades.

Il apparaît important d’apporter un soulagement physique, émotionnel et mental afin d’obtenir les meilleurs résultats.

Vidéo sur la pluridisciplinarité

https://www.youtube.com/watch?v=Eb9yp5_IbXc&fbclid=IwAR2YlBam_1HqqRzz3BZciNbeuCFwh67Rm7OyVvwszpsRiidDTn5-zcg_5SU

Définition simple :

Elle est reconnaissable  par des sensations douloureuses chroniques généralisées, souvent accompagnées par souvent accompagnées d’anxiété voire de dépression et parfois du trouble de l’intestin irritable.Il apparaît à travers diverses études que cette maladie est plus fréquente chez la femme dans la tranche d’âge entre 35 et 60 ans.

 

Définition brève de la Sophrologie

Elle est créée en 1960 par le neuropsychiatre Alfonso Caycedo. Il s’inspire de techniques occidentales de relaxation  (Schultz, Jacobson…) et de pratiques occidentales (Yoga, Zazen…). C’est un ensemble de techniques de relaxation qui permet dans un premier temps de mieux gérer son stress, ses émotions, l’intensité du mal ressenti et dans un deuxième temps aider à faire émerger tout son potentiel, ses capacités pour pouvoir les développer. Elle va amener les personnes souffrantes à devenir acteur de leur mieux-être.

On l’appelle la science de la conscience : prendre conscience de son état interne par une écoute bienveillante de son corps, découvrir ce qui est bon pour soi et les capacités souvent ignorées  que l’on a pour y parvenir. On parle de conscience sophronique. Cet état permet à l’individu de percevoir sa vie et son environnement selon ses ressentis ce qui lui permet de prendre du recul et de relativiser les choses.

Dans les 10 premières années elle est exercée essentiellement dans le milieu médical, médecins, dentistes, gynécologues pour sa dimension apaisante. De plus en plus reconnue elle est maintenant présente dans les écoles, les entreprises, les hôpitaux, dans le milieu du sport…

Ce qu’elle peut apporter ?

Carole Robert présidente de l’association Fibromyalgie France la cite comme  pratique spécialisée complémentaire parmi les acteurs médicaux dans un article paru dans santé magasine.

Le Dr Dominique Servant, psychiatre et spécialisé dans les problèmes  de stress explique « La sophrologie offre de larges possibilités d’intervention, aussi bien sur la douleur physique que sur les souffrances morales qui y sont associées. La sophrologie apprend à faire face à ses émotions, à aborder la maladie différemment pour ne plus la subir. La personne reprend confiance en elle et gagne en qualité de vie. C’est un excellent complément« .

Techniques utilisées :

  • Relaxation (dynamique et statique)
  • Respiration contrôlée (inspir-rétention-expir)

Méthodes ciblées dans le but d’apporter au souffrant :

  • une nouvelle façon de voir et ressentir son corps, se le réapproprier
  • vivre le moment présent, voir sa vie sous un nouvel angle
  • écouter son corps, le voir autrement
  • arriver à détendre son corps pour retrouver une sensation de bien-être,
  • re-positiver et améliorer sa vie
  • diminuer l’angoisse et la dépression
  • améliorer son sommeil
  • retrouver confiance en soi et l’estime de soi

 

La Relaxation dynamique :

Pratiquer un enchaînement d’exercices lents adaptés aux sensations douloureuses (qui sont souvent différentes selon les personnes) pour libérer les tensions et retrouver la sensation de relâchement. Elle consiste en contractions musculaires et en une respiration contrôlée.

Cette respiration ample abdominale permet d’éviter les bouffées d’angoisse en ralentissant les battements du cœur par exemple.

Apprendre à se reconnecter à son corps, à l’écouter et lui apporter un soulagement.

Retrouver des exemples en vidéo sur :

https://www.sophrovar.com/videos-de-relaxation-dynamiques/

Relaxation statique :

Elle est inspirée de l’hypnose et utilise la suggestion mentale positive.

Dans l’article « Psychologie et de la douleur » de la revue « Cerveau et Psycho », Howan Fields neurologue et neurobiologiste à l’université de San Francisco écrit : « L’humeur interagit avec la douleur ».

Le moral aurait donc une influence sur l’intensité des souffrances. Une personne stressée, déprimée ou dépressive souffrirait plus intensément en raison de son état d’esprit.

L’anticipation positive, la bonne humeur aurait un effet antalgique et c’est surtout sur ces émotions et ces cognitions que les techniques sophrologiques vont trouver leur efficacité. En effet, elles sont fondées sur le circuit qui module la souffrance et la sécrétion des endorphines.

Des chercheurs de San Francisco ont fait le test suivant :

Le sujet regarde un écran rouge avec l’inscription « haute température » pendant qu’il leur est appliqué un stimulus douloureux au niveau de la main. Il ressent un mal plus vif.

On place la même personne dans les mêmes conditions à la différence que l’écran est bleu avec les mots « basse température ». Le ressenti est bien moins douloureux.

Dans la pratique de la relaxation statique, nous utiliserons la sophro substitution sensorielle pour remplacer la sensation douloureuse par un ressenti de bien-être. On peut utiliser le chaud et le froid, une couleur détestée et une couleur aimée… pour obtenir les mêmes résultats que ce test.

Une deuxième expérience a été réalisée par cette même équipe de chercheur.

Elle consistait à nourrir un groupe de rat sur une plaque chauffante avec des croquettes normales et un deuxième groupe dans les mêmes conditions mais avec des biscuits et du chocolat.

Quand la température de la plaque a été augmentée, le deuxième groupe a supporté la chaleur deux fois plus longtemps que les rats qui s’attendaient à avoir des croquettes.

Après avoir administré une drogue empêchant les endorphines d’agir, les deux groupes ont supportés la température de la même façon.

On utilisera la sophro acceptation progressive qui permettra au pratiquant de vivre une période future où il se sentira mieux pour que la relaxation ait une fonction analgésique. Cette détente agit au niveau des endorphines.

Le Sommeil

Cette méthode peut s’avérer très efficace pour accompagner des personnes présentant des troubles du sommeil, ses bienfaits sont reconnus. Elle permet de retrouver la confiance en sa capacité à lâcher prise. Plus relaxé,  il plus facile d’accueillir les premiers signes de l’endormissement.

Par la respiration et la visualisation, on obtiendra le relâchement de toutes les tensions stockées pendant la journée et un système nerveux autonome plus calme. En mettant les pensées parasites à distance l’endormissement sera plus rapide et profond.

Il existe une sophronisation qui s’appelle protection sophroliminale du sommeil qui sera adaptée à l’individu (visualisation des gestes habituels avant de se coucher, le coucher, ressenti d’endormissement, corps lourd…). Pratiquée régulièrement voire tous les soirs permettra de retrouver un meilleur sommeil, d’éviter les réveils nocturnes et les insomnies de fin de nuit.

Patricia Sevrin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *